NOUS JOINDRE

Lucratif et rentable, le marché immobilier canadien offre une occasion d’investissement sûre!

Le marché immobilier du Canada est considéré comme l’un des marchés d’investissement les plus fiables et stables au monde! Cela est principalement attribuable à sa réglementation transparente, à ses pratiques comptables vérifiables et à ses règles rigoureuses d’obtention d’un prêt hypothécaire.

Il va de soi que le marché financier est toujours cyclique, tout comme le marché immobilier qui fluctue constamment, au gré des variations habituelles de l’économie. En règle générale, vous devriez toujours acheter quand le marché baisse et vendre quand le marché monte. Un marché d’acheteurs suit un marché de vendeurs et vice-versa, les deux étant entrecoupés par des périodes d’équilibre.

Le marché des immeubles locatifs connaît aussi ses propres cycles que nous devons connaître et comprendre et dont nous devons tenir compte quand nous achetons ou possédons un immeuble locatif. Ainsi, si les fluctuations du marché immobilier influent sur les prix d’achat ou de vente des biens immobiliers en général, les fluctuations du marché des immeubles locatifs influent aussi sur les conditions et les prix des loyers.

Dans l’ensemble, un immeuble locatif procure toujours une croissance de l’actif intéressante et stable et, si la gestion est appropriée, un bon revenu mensuel. Mais le plus important est de choisir le bon immeuble dès le début de votre processus, lors de la phase d’achat.

Voici des facteurs à considérer pour l’achat d’un immeuble :

  • emplacement de l’immeuble;
  • condition matérielle de l’immeuble;
  • type et fiabilité des locataires de la région, de façon générale;
  • état du marché immobilier selon la région, la démographie, etc.

Tous ces facteurs ont une incidence à la fois sur le revenu net et le prix de vente subséquent de l’immeuble. Par conséquent, la décision d’achat appropriée conjuguée à une gestion immobilière compétente permet non seulement d’obtenir un gain en capital important, c’est-à-dire une augmentation de la valeur de l’immeuble durant une période précise, mais aussi de recevoir un bon revenu mensuel.

Combien peut vous rapporter un investissement dans un immeuble locatif rentable?

Nous vous proposons un exemple ci-dessous, basé sur les chiffres d’un de nos clients. Cet exemple illustre le potentiel d’investissement, de rendement et de croissance du capital.

Bien sûr, il faut considérer chaque immeuble comme un cas distinct et les chiffres précis ne sont valables que pour l’analyse d’un cas précis. Il importe de choisir avec soin un immeuble bien entretenu et rentable, et il est parfois souhaitable d’anticiper la venue d’un immeuble sur le marché.

Exemple: Le prix de l’immeuble est de 3 millions $ et nous planifions de le vendre d’ici trois à cinq ans.

Pour acheter un immeuble locatif, vous devez normalement verser une mise de fonds de 25 % à 30 % du prix d’achat, ce qui représente un montant de 750 000 $ à 900 000 $ dans ce cas-ci.

  • Le revenu net annuel après déduction de toutes les dépenses et des paiements hypothécaires s’élève à environ 60 000 $.
  • De plus, le paiement du capital sur le prêt hypothécaire est d’environ 36 000 $ par année (en fonction des taux d’intérêt hypothécaires moyens actuels). Ce revenu net plus le paiement du capital totalisent 96 000 $ par année et 288 000 $ sur trois ans.
  • L’immeuble s’apprécie en moyenne de 8 % par année, de sorte qu’au bout de trois ans, l’immeuble vaudra 3,8 millions $.

On constate de façon concluante que si l’immeuble est vendu durant les trois premières années, le rendement du capital investi (RCI) s’établit à 800 000 $ (augmentation du prix de l’actif) + 288 000 $ (profit net gagné en trois ans) = 1 088 000 $.

Vous devrez payer un impôt d’environ 251 680 $ sur ce montant.

Ainsi après trois ans, vous obtenez un profit net de 836 320 $ et un rendement du capital investi pouvant aller de 750 000 $ à 900 000 $.

En moyenne, votre investissement vous procure un rendement de 20 % à 30 % par année, ce qui constitue un RCI passablement élevé assorti d’un risque relativement faible.

Les occasions d’investissement de ce genre sont très lucratives pour les non-résidents du Canada, parce que ces derniers bénéficient d’une fourchette d’imposition fixe, ce qui leur permet de payer moins d’impôt que les résidents du Canada qui eux, sont assujettis à un taux d’imposition progressif.

Dans notre exemple ci-dessus, un non-résident paiera un montant d’impôt de 201 280 $, pour un profit net de 886 720 $ et un RCI de 750 000 $ à 900 000 $.

Selon l’objectif et le moment de l’investissement, il existe une variété de moyens d’épargner et d’augmenter votre capital, en plus de vous procurer un profit stable. Une des tactiques les plus courantes consiste à refinancer votre immeuble actuel, ce qui vous permet de préserver l’immeuble que vous avez déjà acquis et de continuer d’augmenter votre portefeuille, en utilisant l’argent du refinancement pour acheter un nouvel immeuble.

top